Affaire Bissonnet - Le mystérieux meurtre de Castelnau Index du Forum
Affaire Bissonnet - Le mystérieux meurtre de Castelnau :: 2011-01-13 - MidiLibre : Les nouveaux aveux du vicomte d’Harcourt
Affaire Bissonnet - Le mystérieux meurtre de Castelnau
Ce forum a été fermé le 9 septembre à la demande des enfants de Jean-Michel Bissonnet - vous pouvez néanmoins continuer à vous inscrire
 
 FAQ  Rechercher  Groupes  Membres  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privés  S’enregistrer  Connexion
2011-01-13 - MidiLibre : Les nouveaux aveux du vicomte d’Harcourt

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Bissonnet - Le mystérieux meurtre de Castelnau Index du Forum -> Le Procès Janvier 2011 -> Revue de presse janvier 2011
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
JFD
Lecture

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2009
Messages: 403
Localisation: Région de Grenoble

MessagePosté le: Ven 14 Jan - 08:50 (2011)    Sujet du message: 2011-01-13 - MidiLibre : Les nouveaux aveux du vicomte d’Harcourt Répondre en citant

http://www.midilibre.com/articles/2011/01/13/A-LA-UNE-Les-nouveaux-aveux-du…

Édition du jeudi 13 janvier 2011
Montpellier Les nouveaux aveux du vicomte d’Harcourt




DR





Assurant à son tour dire toute la vérité, le vicomte Amaury d’Harcourt, 85 ans, a longuement raconté hier à la cour d’assises de l’Hérault comment il avait aidé son ami Jean-Michel Bissonnet à faire tuer son épouse par le jardinier Méziane Belkacem. Un récit détaillé dans l’essentiel, alourdi par la révélation d’un rôle accru dans le crime : oui, le vicomte a bien montré à Belkacem où il fallait tirer pour être certain de tuer avec un fusil à canon scié.

Restent des zones d’ombre, tant le vicomte a varié tout au long de l’enquête dans ses explications. La défense de Jean-Michel Bissonnet, qui sera entendu aujourd’hui sur les faits, va tout faire pour les utiliser.

« Tout est tellement extravagant dans cette histoire. » Ainsi soupire, dans son fauteuil face à la cour, le vicomte Amaury d’Harcourt. Il est vrai que le crime que relate l’aristocrate défie l’entendement. Début mars 2008, Jean-Michel Bissonnet lui demande de quitter sa maison dans les bois de Saint-Eusoge (Yonne). Sept heures de route pour venir à Montpellier. « Il avait un service à me demander. »

Arrivé l’après-midi du 11 mars dans la villa de Castelnau-le-Lez, Bissonnet l’embarque faire des courses. En allant à Décathlon, « il me parle de Belkacem, dont il me fait l’éloge, en disant qu’il a toute sa confiance ». Toujours dans la voiture, après l’achat d’une veste polaire trop grande pour l’octogénaire, « il me dit : “j’ai pris une décision très grave, j’ai demandé à Belkacem de tuer ma femme” ». Le vicomte assure avoir tenté une objection, évoqué l’idée d’un divorce... Ce sera sa seule tentative pour s’opposer au crime.

Ensuite, tout s’enchaîne en une ahurissante mécanique. Retour à la villa, une bière dans le salon. Et Bissonnet fait venir Belkacem, qui lave les vitres en sachant depuis le matin qu’il doit tuer la maîtresse de maison. Il fait les présentations : « Voilà le monsieur dont je t’ai parlé, il sera responsable de tes actes », raconte le vicomte. « C’est là que je me suis rendu compte qu’il voulait l’impressionner avec moi. »

Ensuite ? Bissonnet allume l’ordinateur, cherche pour Belkacem la cote Argus d’une Laguna... Et puis le crime revient. Un tour au jardin, on s’enferme au garage, avec des gants en plastique, pour manipuler l’arme du crime, et indiquer au jardinier comment et où tirer pour tuer. « Je montre le plexus, et Bel- kacem dit : “Je le savais”. » Frissons sur les bancs : jamais en trois ans d’enquête, le vicomte n’avait avoué ce geste fatidique.

« Vous avez conscience que vous prépariez un acte criminel ? », demande Me Phung. « Oui, absolument », répond Amaury d’Harcourt.

Ils quittent le garage, Belkacem s’en va, Bissonnet doit s’habiller pour sa réunion au Rotary. « Jean-Michel m’a dit : “J’ai un autre service à te demander : viens vers 21 h, et tu prendras l’arme à l’avant de la voiture qui sera garée là-bas. Si tu veux t’en débarrasser, tu as le Lez au bout de la rue. »

« Vous saviez que c’était l’arme ayant servi à tuer Bernadette Bissonnet ? », insiste le président. « Oui », répond le vicomte. Et le voilà qui rentre à Saint-Clément-de-Rivière, chez l’ami qui l’héberge, achète une pizza en route pour le dîner, repart une heure plus tard, soi-disant pour aller chercher la veste polaire oubliée. Il fait le tour de la villa, voit Belkacem sortir, prend le fusil, le jette dans la rivière... et va se coucher.

Le lendemain à l’aube, Bissonnet l’appelle, le retrouve au café Riche, sur la Comédie. « Il me dit qu’il avait trouvé Bernadette morte par terre, que toute sa vie s’écroulait, il pleurait. Il avait aussi trouvé du sang qui n’était pas à sa femme et il pensait que Belkacem s’était blessé. Il m’a donné son numéro, qu’il connaissait par cœur, pour que je l’appelle. »

L’assassin sera arrêté avant que d’Harcourt ait pu lui parler. « Pour vous, l’amitié, c’était le mobile du crime ? », demande l’avocat général. « Oui. » Que sait-il de celui de Bissonnet ? « Avec sa femme, au début, il était très amoureux. Elle avait une profonde affection pour lui et un besoin énorme de sa présence. Je pense que ça lui pesait. Il disait : “J’en ai tellement marre d’être sous surveillance.” » Et l’avocat général rappelle ce que l’aristocrate disait de son ami Bissonnet aux gendarmes : « Ça le prend comme une piqûre de moustique. Le matin, il lui faisait l’amour, et l’après-midi il voulait la tuer. »


François BARRÈRE
_________________
Résistez ! (Marie Durand, Aigues Mortes, la Tour de Constance)
La Justice existe, ne vous laissez pas briser par ses errements


Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Affaire Bissonnet - Le mystérieux meurtre de Castelnau Index du Forum -> Le Procès Janvier 2011 -> Revue de presse janvier 2011 Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
affiance theme by sparsely
Traduction par : phpBB-fr.com